Rencontre entre Marlène Schiappa, ministre de la Citoyenneté et Pnina Tamano Shata, ministre israélienne de l’Aliya et de l’Intégration à

PARIS, le lundi 19 juillet 2021 – La ministre de l’Aliya et de l’Intégration, Pnina Tamano Shata effectue actuellement sa première visite officielle en France. Au côté de la ministre française de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, Pnina Tamano Shata participera à une cérémonie commémorative sur le site de l’attentat de l’Hyper Casher, mardi 20 juillet dans la matinée.

Le niveau d’anticorps au Covid-19 varie entre les femmes et les hommes, selon une étude de l’Université de Tel-Aviv

Selon une étude réalisée par le Prof. Noam Shomron, Directeur du laboratoire de génomique computationnelle de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, et le Dr. Adina Bar Chaim du Centre médical Shamir sur plus de 26 000 personnes, vaccinées, non vaccinées et convalescentes, le niveau d’anticorps au covid-19 développé par l’organisme varie selon le sexe, l’âge, et le temps écoulé depuis la vaccination.

Dossier Yézidis – Barfo

Barfo, cheville ouvrière dans l’accueil des Yézidis en France     Née en Arménie, Barfo est arrivée en France en 2005 avec sa famille yézidie. En 2015, la jeune femme de 31 ans décide d’ouvrir une association culturelle pour faire découvrir sa communauté d’origine aux Français et venir en aide aux réfugiés. Elle reçoit chez…

Moshe Tarka ou le Choc des Cultures

En vous promenant dans le quartier branché de Neve Tsedek à Tel Aviv, au détour du 58 rue Shazabi, vous n’avez pas pu passer à côté de la superbe galerie d’Art de Moshé Tarka. Sculptures géantes, style ethnique, portraits de femmes africaines, peintures sombres non sans rappeler les visages mystérieux de Modigliani, un tel éclectisme ne peut qu’inviter à la curiosité concernant l’artiste derrière l’œuvre et c’est ainsi que nous découvrons Moshé Tarka, autodidacte, ne se réclamant d’aucune école artistique, sans aucune influence ou inspiration préexistante autre que sa culture, son histoire et son identité israélienne.

Les bons spots de Charlotte

Je m’appelle Charlotte, j’ai 37 ans, je suis mariée, maman d’un petit garçon de 3 ans ½ et tant d’autres choses à la fois.
Dans chaque numéro de Golda, j’ai envie de partager avec vous mes coups de cœur, mes passions, mes envies, mes coups de gueule, mes expériences. Sans prétention, sans leçon, sans jugement. Simplement de moi à vous : « les bons spots de Charlotte ».

Festival de Cannes 2021 : Projecteurs sur le cinéma israélien

Pour la 74ème édition du Festival de Cannes, les films israéliens sont à l’honneur. La sélection officielle dévoilée il y a peu compte un film israélien dans chaque catégorie ! Pourtant, le contexte de pandémie mondiale n’a pas facilité les choses. Le Festival en avait fait les frais en 2020 et avait été annulé. Cette année, il a été décalé de mai à Juillet mais il aura bien lieu !